Les actualités de l'agence

Protégez-vous des accidents domestiques

Le confinement nous impose de gérer nos activités quotidiennes de façon inédite : tout se passe à la ...

Le confinement nous impose de gérer nos activités quotidiennes de façon inédite : tout se passe à la maison. Il est donc important d’être vigilant, notamment avec les enfants, car notre lieu de vie n’est pas dénué de risques. Les accidents que l’on appellent “domestiques” sollicitent les hôpitaux avec des chiffres qui peuvent surprendre : 5 millions d’appels d’urgence et plus de 20 000 décès par an, en France. Comment éviter les accidents domestiques ? Le mot d’ordre est simple : organisation. Si vous laissez des objets ou des activités en suspens, vous prenez des risques. Les enfants sont curieux et dégourdis, ils sauront quoi faire de l’outil qui n’est pas rangé, ou du produit dont le bouchon n’est pas vissé… Chutes, étouffement, intoxication, électrocution ou brûlures sont souvent les conséquences d’une négligence ou d’un oubli. Aucun geste n’est anodin, et les adultes ne sont pas à l’abri de se blesser en bricolant ou en faisant la cuisine. Pour éviter ce genre d’incidents, quelques bons réflexes s’imposent : - Fermez les placards : les produits ménagers, les outils ou les médicaments doivent être mis hors de portée des enfants. - Mettez les produits à risques en hauteur dans un placard fermant à clé (huiles essentielles, alcool, produits toxiques…). - Vérifiez que les objets qui dégagent de la chaleur soient débranchés ou éteints après utilisation (fer à repasser, plaque électrique, four... ). Et dans le même registre, rangez les allumettes et les briquets hors de portée. - Veillez à ce que les enfants soient installés dans un endroit protégé, adapté à leur âge, et ne les laissez pas seuls, sans surveillance, trop longtemps. - Installez, si possible, des systèmes de sécurité au niveau des escaliers, des fenêtres et vérifier la fermeture de la porte d’entrée. - Laissez toujours les clés à proximité de la porte : en cas d’évacuation d’urgence, vous gagnerez à ne pas les chercher dans vos poches ou au fond du sac. - N’abusez pas de l’automédication. Certains produits en surdose ou mélangés à d’autres peuvent faire plus de mal que de bien. Demandez toujours conseil à votre pharmacien. Ces précautions éviteront de nombreux accidents. Bien entendu, si vous avez le moindre doute après un incident du quotidien, appelez votre médecin avant de vous rendre aux urgences. Les téléconsultations fonctionnent très bien et peuvent être suffisantes. Quoi qu’il arrive, sachez que les hôpitaux ont fait le nécessaire pour séparer les patients atteints du Covid-19 des autres prises en charge d’urgence. #RestezChezVous #CentreServices #Coronavirus #Covid19

24 Avril 2020

9 millions de foyers concernés par l'avance de crédit d'impôt

Une très bonne nouvelle pour commencer l’année 2020 : c’est à partir du 15 janvier qu’une avance sur ...

Une très bonne nouvelle pour commencer l’année 2020 : c’est à partir du 15 janvier qu’une avance sur certaines réductions ou crédits d’impôt est versée à près de 9 millions de foyers fiscaux, soit approximativement 17 à 18 millions de Français. Cet acompte sur le crédit d’impôt concerne les dépenses engagées par les ménages en 2018 et déclarées au printemps 2019. La somme correspond à 60% du montant total du crédit, le solde étant versé au mois de juillet 2020. Ce qui va avoir pour effet de redonner du pouvoir d’achat aux ménages. Quels sont les crédits d'impôt éligibles à l'acompte ? Les réductions et crédits d’impôts concernés par cette avance sont notamment : les dons versés aux associations et organismes d'intérêt général, les dépenses relatives à l’emploi d’un salarié à domicile,les frais de garde d'enfants,les frais d’hébergement en établissements pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad), les dépenses d’investissement locatif (Duflot, Pinel, Scellier, DOM, Censi-Bouvard) ou les cotisations syndicales. Vers une réduction d'impôt immédiate d’ici à 2022 Dans le cadre de l'examen du futur projet de loi de finances de la Sécurité sociale, les députés ont voté la "contemporanéisation" du crédit d'impôt pour les services à la personne. Fini le décalage de plusieurs mois entre la dépense et la faveur fiscale puisque cette réforme va synchroniser les deux mouvements de trésorerie : les frais des ménages vont être divisé par deux puisque l’avantage fiscal sera contemporain à la dépense. Par exemple : si une prestation coûte 25 €, le particulier ne paie plus que 12,50 € et la structure perçoit directement 12,50 € par l’organisme payeur (c’est le système du tiers-payant). En expérimentation dès juillet 2020 sur 2 départements (l’Ile de france et le Nord), ce dispositif, s’il s’avère probant, devrait être étendu à l’ensemble du territoire d’ici à 2022.

21 Janvier 2020

Choisir les bons produits pour faire le ménage

Les controverses sont nombreuses concernant les produits que nous utilisons quotidiennement à la ...

Les controverses sont nombreuses concernant les produits que nous utilisons quotidiennement à la maison. Sont-ils dangereux pour nous ? Sont-ils toxiques pour l’environnement ? Depuis quelques années, les professionnels du ménage se tournent vers des alternatives écologiques et les collectivités cherchent à soutenir les efforts des entreprises en la matière. Une dynamique qui devrait s'accélérer en 2020, année dédiée à la “santé des végétaux” par l’organisation des Nations Unies. Dans cet esprit, “Brest métropole” est aujourd’hui la première collectivité du Finistère à soutenir le dispositif des “éco-défis” : un label qui valorise les entreprises qui inscrivent leur activité économique dans une perspective de développement durable. Et pour vous aider à participer, à votre mesure, voici un tour d’horizon des bonnes pratiques pour choisir des produits avant de faire son ménage. Une question d’actualité Vous connaissez le duo indémodable : bicarbonate de soude et vinaigre blanc : ils viennent à bout de presque tous types de défis quotidiens de nettoyage. La bonne nouvelle c’est qu’ils ne sont plus seuls. Il existe aujourd’hui des gammes entières d’écodétergents, issus des biotechnologies environnementales qui sauront remplacer avec efficacité les classiques produits chimiques. Dans ce secteur comme dans tous les domaines de la vie quotidienne, les consommateurs s’interrogent et veulent donner du sens à leurs gestes - même s’il s’agit simplement de passer la serpillère. De plus, une étude publiée en 2018, a conclu que l’utilisation quotidienne de produits ménagers chimiques serait plus nocive pour les poumons que le fait de fumer 20 cigarettes par jour. 5 conseils pour bien choisir - évitez les produits dits “surpuissants” ou issus de la pétrochimie : ils peuvent s’avérer corrosifs. - écartez les produits parfumés : ils risquent d'émettre des composés volatils qui polluent l’air de votre intérieur. - oubliez les lingettes jetables : elles sont imprégnées de substances indésirables et s’avèrent une plaie pour l’environnement. - privilégiez les produits concentrés qui contiennent plus de principes actifs et moins d’eau, pour effectuer vous-même le dosage. - utilisez des produits labellisés et certifiés, sans aucun pictogramme qui indiquerait un risque potentiel. N’hésitez pas à faire appel à des professionnels de l’entretien, du ménage et des services. Ils sauront vous renseigner et vous proposer des prestations adaptées à vos besoins.

15 Janvier 2020

demande de rappel demande de devis gratuit demande de rappel Devis gratuit call